🇵🇱 POLOGNE 🇵🇱

Le championnat de Pologne de football a été créé en 1927. Il fut longtemps dominé par les deux grandes équipes de Silésie, le Górnik Zabrze et le Ruch Chorzów qui comptent tous deux 14 titres de champion. Viennent ensuite des clubs comme le Wisla Cracovie, le Legia Varsovie ou encore le Lech Poznan.

Match football Pologne Legia Varsovie

Règlements

Le championnat de Pologne se dispute en deux phases. Les seize meilleures équipes polonaises se rencontrent 2 fois au sein de la 1ère phase. A l’issue de cette phase, les seize équipes sont réparties en deux poules, les huit premiers se disputent le titre, les huit derniers la poule de relégation. Les équipes se rencontrent à nouveau une seule fois et les points des deux phases sont cumulées. L’équipe qui récolte le plus de points à l’issue des deux phases est sacrée championne et se qualifie en Ligue des Champions. Le 2nd, le 3ème et le vainqueur de la Coupe de Pologne vont en Europa League. Les deux derniers sont relégués en deuxième division.

Palmarès

TENANT DU TITRE

L'HISTOIRE

La Fédération polonaise de football (Polski Związek Piłki Nożnej ou PZPN) a été fondée lors d’une réunion à Varsovie, les 20 et 21 décembre 1919, soit 12 mois après que le pays eut repris son indépendance à l’issue de la Première Guerre mondiale.

La PZPN, plus ancienne et plus vaste organisation sportive polonaise, a eu pour premier président Edward Cetnarowski. Son siège était situé à Cracovie. Le football s’est développé à toute vitesse : le KS Cracovia a été couronné premier champion de Pologne en 1921 et, le 18 décembre de la même année, l’équipe nationale a fait ses débuts, s’inclinant 1-0 devant la Hongrie à Budapest.

Après l’affiliation de la PZPN à la FIFA en 1923, la sélection a pris part aux Jeux olympiques de Paris dès l’année suivante. Autre marque historique : la première finale de la Puchar Polski (Coupe de Pologne), remportée 2-1 par le Wisla Kraków contre le LKS Sparta Lwów. Puis une nouvelle élite, l’Ekstraklasa, a vu le jour en 1927. Elle a été lancée par un derby de Varsovie entre le Legia Warszawa et le KS Warszawianka. Si le Wisla Kraków en a été le premier champion, c’est le KS Ruch Chorzów qui s’est imposé comme le club dominant, soulevant notamment cinq Coupes de Pologne.

L’équipe nationale a fait son trou dans les années 1930. Les Bialo-czerwoni (“Rouge et blanc”) ont pris la quatrième place aux Jeux olympiques de Berlin en 1936, avant d’atteindre les 8es de la Coupe du Monde de la FIFA en France, deux ans plus tard, seulement éliminés 6-5 par le Brésil après prolongation. Ernest Wilimowski, meilleur joueur polonais de l’époque, a inscrit quatre buts au cours de cette rencontre.

Après la deuxième guerre mondiale, la PZPN a repris du service depuis Varsovie. Le KSP Polonia Warszawa a été couronné premier champion d’après guerre. Toutefois, les années 50 et 60 ont été une période de vaches maigres pour le football polonais, malgré la présence de joueurs comme Gerard Cieslik, Ernest Pol, Edward Szymkowiak et Lucjan Brychczy. C’est d’ailleurs l’attaquant Cieslik qui a inscrit un doublé lorsque la Pologne a battu l’URSS 2-1 à Chorzow en éliminatoire de la Coupe du Monde en 1957. Górnik Zabrze a pris le flambeau sur le territoire national avec six titres de champion dans les années 1960. Sa participation à la finale de la Coupe des vainqueurs de coupes européennes 1970, qu’il perd 2-1 à Vienne contre le Manchester City FC, et les efforts du Legia Warszawa pour se qualifier pour les demi-finales de la Coupe des clubs champions européens la même année a toutefois annoncé des jours meilleurs pour le football polonais.

Sous la houlette de Kazimierz Górski, l’équipe nationale de Pologne a connu un succès considérable. Après une médaille d’or aux Jeux Olympiques de Munich en 1972, elle a remporté l’argent quatre ans plus tard à Montréal, terminant entre-temps troisième de la Coupe du Monde 1974 en Allemagne de l’Ouest. Le noyau de l’équipe était formé par Kazimierz Denya, Włodzmierz Lubański, Jan Tomaszewski, Grzegorz Lato, Robert Gadocha, Henryk Kasperczak, Andrzej Szarmach, Jerzy Gorgoń et Władysław Żmuda.

Dans ce contexte, la cinquième place de la Pologne en Coupe du Monde 1978 en Argentine, sous la direction du sélectionneur Jacek Gmoch, a été considérée comme un échec. Par ailleurs, une tragédie venait frapper la PZPN en fin d’année lorsque son président Edward Sznajder décédait dans un accident de voiture.

L’équipe nationale a rebondi en Espagne 1982 avec Antoni Piechniczek au poste de sélectionneur et Zbigniew Boniek (par la suite élu meilleur footballeur polonais de tous les temps) en tant que capitaine. La Pologne a terminé troisième après une victoire 3-2 sur la France en barrages. En revanche, la Coupe du Monde au Mexique a marqué le début d’une période néfaste pour l’équipe nationale. Éliminée par le Brésil, la Pologne allait être absente de toutes les phases finales de Coupe du Monde ou de Championnat d’Europe de l’UEFA jusqu’au nouveau millénaire. Son seul trophée pendant cette période a été une médaille d’argent lors des Jeux Olympiques de Barcelone en 1992, avec Janusz Wójcik comme sélectionneur.

La Pologne s’est qualifiée pour la phase finale de la Coupe du Monde 2002 en Corée et au Japon avec le sélectionneur Jerzy Engel. Paweł Janas était responsable de l’équipe qui se qualifiait pour le Mondial 2006 en Allemagne où, encore une fois, la Pologne ne passait pas la phase de groupes. Enfin, c’est le Néerlandais Leo Beenhakker qui permettait à la Pologne de se qualifier pour son tout premier Championnat d’Europe de l’UEFA, en Autriche et en Suisse en 2008.

Quatre ans plus tard, la Pologne était à nouveau présente à l’EURO, en tant que coorganisatrice avec l’Ukraine, sa voisine. Malheureusement, elle ne parvenait pas à s’extirper de la phase de groupes d’un évènement extrêmement populaire. Le buteur vedette Robert Lewandowski marquait le premier but de l’EURO 2012 face à la Grèce au stade National de Varsovie, mais la rencontrer se soldait par un 1-1. La Pologne partageait à nouveau les points avec la Russie (1-1) et s’inclinait face à la République tchèque (0-1), quittant la compétition.

La Pologne, sous les ordres d’Adam Nawałka, atteignait un nouveau tournoi majeur à l’UEFA EURO 2016 en France où, pour la première fois de leur histoire, les Polonais parvenaient à s’extirper d’une phase de groupes de l’EURO, avant de s’incliner aux tirs au but face au futur vainqueur, le Portugal, en quarts de finale.

Le site officiel : ekstraklasa.org

Si vous souhaitez avoir des informations supplémentaires sur le championnat de Pologne (matchs, règlements, statistiques…), vous pouvez nous envoyer un message dans la page Contact ou sur Instagram.