🇷🇸 SERBIE 🇷🇸

Le championnat de Serbie de football a été créé en 1992-1993 sous le nom de Serbie-et-Monténégro mais existe réellement depuis l’indépendance en 2006. Mastodonte des Balkans, le championnat est connu pour son histoire durant la période yougoslave et pour ses deux géants belgradois, Étoile rouge de Belgrade et FK Partizan Belgrade.

Football Match Serbie

RèglementS

Le championnat de Serbie se dispute en deux phases. Les seize meilleures équipes de Serbie se rencontrent 2 fois au sein de la 1ère phase. A l’issue de cette phase, les seize équipes sont réparties en deux poules, les huit premiers se disputent le titre, les huit derniers la poule de relégation. Les équipes se rencontrent à nouveau une seule fois et les points des deux phases sont cumulées. L’équipe qui récolte le plus de points à l’issue des deux phases est sacrée championne et se qualifie en Ligue des Champions. Le 2nd, le 3ème et le vainqueur de la Coupe de Serbie vont en Europa League. Les deux derniers du championnat de Serbie sont relégués en deuxième division. Le 14ème joue un match de barrage pour tenter de se maintenir dans l’élite.

Palmarès

TENANT DU TITRE

L'HISTOIRE

Les racines de la Fédération serbe de football (Fudbalski savez Srbije – FSS) remontent à 1919 avec la création de la Fédération de football de Yougoslavie, qui a adhéré à la FIFA en 1921, puis à l’UEFA en 1954.

La Yougoslavie a disputé son premier match international contre la Tchécoslovaquie lors des Jeux Olympiques d’Anvers le 28 août 1920. La rencontre s’est soldée par une défaite 7-0. Cependant, la sélection nationale n’a pas tardé à connaître le succès : elle a participé cinq fois aux JO et à huit Coupes du Monde de la FIFA. Médaillée d’argent à Londres (1948), Helsinki (1952) et Melbourne (1956), puis médaillée de bronze à Los Angeles (1984), elle a décroché le titre de championne olympique à Rome (1960).

L’équipe nationale de Yougoslavie a disputé la Coupe du Monde en Uruguay en 1930 – atteignant les demi-finales, au Brésil (1950), en Suisse (1954), au Chili (1962, quatrième place), en Allemagne (1974), en Espagne (1982), en Italie (1990) et en France (1998). Elle a également participé à cinq phases finales de Championnat d’Europe de l’UEFA, où elle a terminé deuxième à Paris en 1960 et à Rome en 1968. Les Yougoslaves ont terminé quatrièmes à Belgrade en 1976 et étaient également présents en France (1984), ainsi qu’en Belgique et aux Pays-Bas (2000). Mais ce sont les équipes de jeunes qui ont connu le plus de succès.

Du côté des joueurs, Dragan Džajic, une légende du football yougoslave, détient le record du nombre de sélections avec 85 matches disputés pour l’équipe nationale, et Stjepan Bobek est en tête du classement des buteurs, avec 38 buts en sélection.

Le plus beau succès remporté par un club yougoslave a été la victoire du FK Crvena Zvezda contre l’Olympique de Marseille à Bari en finale de la Coupe des clubs champions européens en 1991. L’Étoile Rouge de Belgrade s’est imposée 5-3 aux tirs au but après un nul 0-0. Plus tard la même année, le club yougoslave a battu les Chiliens du CSD Colo-Colo en Coupe européenne/sud-américaine à Tokyo. Le FK Partizan, un autre club de Belgrade, est passé tout près du succès en Coupe d’Europe en se qualifiant pour la finale en 1966 avant de s’incliner 2-1 face au Real Madrid CF. Le Partizan et l’Étoile Rouge ont également réalisé tous les deux des performances exceptionnelles en championnat national.

La Yougoslavie a été un royaume de 1919 à 1941 et elle est redevenue une République en 1946. Parallèlement, elle a changé plusieurs fois de nom. Elle s’est appelé République fédérale populaire de Yougoslavie (FNRJ) de 1946 à 1963, année où elle est devenue la République fédérale socialiste de Yougoslavie (SFRJ). Elle a conservé ce nom jusqu’à son effondrement final en 1992. Au cours de cette dernière période, le pays se composait de six Républiques : la Serbie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, la Croatie, la Macédoine et la Slovénie.

En 1992, le nouvel État de Serbie et Monténégro prend le nom de République fédérale de Yougoslavie, et la même année les sanctions imposées au pays par résolution des Nations Unies ont été étendues au sport. L’équipe nationale a donc été exclue de la phase finale de l’EURO ’92 en Suède, malgré sa qualification au mérite, et on lui a interdit pour la même raison de participer aux éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA 1994 et à l’EURO ’96.

Le 10 février 2003, la République fédérale de Yougoslavie a changé de nom une nouvelle fois pour devenir la Serbie et Monténégro. Enfin, en juin 2006, la Serbie et Monténégro était scindée en deux nations indépendantes, et la République de Serbie était déclarée. Le premier match officiel de la Serbie sous sa nouvelle entité intervenait en août 2006, face à la République tchèque, et son premier succès ne tardait pas à intervenir : l’équipe menée par Radomir Antić s’est qualifiée pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010 en Afrique du Sud.

Dejan Stanković détient actuellement le record de sélections avec l’équipe de Serbie, il a succédé à Savo Milosević quand il a disputé son 103e et dernier match en octobre 2013.

Aujourd’hui, la FSS, dont le siège se trouve à Belgrade, gère toutes les activités footballistiques du pays et est un organe indépendant, démocratique et non gouvernemental qui possède la neutralité politique et religieuse.

Le site officiel : superliga.rs

Si vous souhaitez avoir des informations supplémentaires sur le championnat de Serbie (matchs, règlements, statistiques…), vous pouvez nous envoyer un message dans la page Contact ou sur Instagram.