🇸🇰 SLOVAQUIE 🇸🇰

Le championnat de Slovaquie de football, connu sous le nom de Fortuna Liga, est créé en 1993 après l’indépendance du pays. Depuis cette dernière, deux clubs se sont partagé le haut de l’affiche. À savoir, le Slovan Bratislava, club slovaque le plus titré de l’histoire, et le MŠK Žilina qui connut une période faste durant les années 2000.

Slovaquie match football

RèglementS

Le championnat de Slovaquie se dispute en deux phases. Les douze meilleures équipes slovaques se rencontrent 2 fois au sein de la 1ère phase. A l’issue de cette phase, les douze équipes sont réparties en deux poules, les six premiers se disputent le titre, les six derniers la poule de relégation. Les équipes se rencontrent à nouveau deux fois et les points des deux phases sont cumulées. L’équipe qui récolte le plus de points à l’issue des deux phases est sacrée championne et se qualifie en Ligue des Champions. Le 2nd, le 3ème et le vainqueur de la Coupe de Slovaquie vont en Europa League. Le dernier est relégué en deuxième division. Le 11ème joue un match de barrage aller/retour pour tenter de se maintenir.

Palmarès

TENANT DU TITRE

L'HISTOIRE

Le football slovaque forge sa propre histoire depuis que la partition de la Tchécoslovaquie a donné naissance à la Slovaquie et à la République tchèque, en 1993. Mais si la Slovaquie essaye de se créer une identité propre dans le football, il ne faut pas oublier que l’Association slovaque de football (Slovensky Futbalovy Zväz – SFS) a été formée dès 1938, et qu’un championnat slovaque indépendant s’est disputé entre 1939 et 1945.

Lorsque les deux pays étaient encore unis, les Slovaques comptaient de nombreuses personnalités remarquables qui ont laissé leur empreinte dans l’histoire du football tchécoslovaque et ont aidé le pays à remporter de grands succès dans le football. Parmi elles figurent Ivan Chodák, qui a laissé son nom au prix du fair-play slovaque, et Ladislav Kubala, un des plus grands joueurs du FC Barcelona.

Un autre entraîneur slovaque, Josef Vengloš, a apporté son aide à Václav Ježek, sélectionneur de l’équipe de Tchécoslovaquie qui remportait le Championnat d’Europe de l’UEFA en 1976, avant qu’il ne se retrouve seul à la tête de l’équipe et la conduise à la troisième place du Championnat d’Europe de 1980. Il a également travaillé dans des clubs au Portugal, en Angleterre, en Turquie, en Écosse et au Japon, et est devenu un éminent représentant des programmes techniques de l’UEFA et de la FIFA.

Ján Popluhár est considéré comme le meilleur joueur slovaque du siècle dernier : l’ancien libéro du ŠK Slovan Bratislava et du FC Brno a même reçu officiellement ce titre après un vote. Parmi les autres grands footballeurs, figurent également Lubomír Moravcik (AS Saint-Etienne, SC Bastia, Celtic FC) et Peter Dubovský (Real Madrid CF, Real Oviedo), décédé en 2000 lors d’un accident au cours de vacances en Thaïlande.

La Slovaquie a joué de malchance en affrontant des adversaires plus forts qui lui ont longtemps barré le chemin menant à une grande phase finale. Elle a cependant franchi le pas en obtenant son billet pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010 en Afrique du Sud. L’équipe entraînée par Vladimír Weiss a remporté son match éliminatoire décisif face à la Pologne (1-0) pour terminer à la première place d’un groupe composé également de la Slovénie et de la République tchèque. En Afrique du Sud, ils retrouveront dans leur poule l’Italie, le Paraguay et la Nouvelle-Zélande.

Le deuxième succès est venu en 2015, quand l’équipe dirigée par l’entraîneur Ján Kozák se qualifiait pour l’UEFA EURO 2016. Avec Marek Hamšík, Juraj Kucka ou Martin Škrtel, les Slovenski Sokoli (Faucons slovaque) tombaient en 8es contre l’Allemagne.

La qualification des Slovaques pour la Coupe du Monde efface en partie les déceptions du passé. Avec Jozef Adamec à la tête d’une équipe composée de joueurs comme Peter Babnič, Vladimír Janočko, Jozef Valachovič, Juraj Buček, Vladimír Labant et Vratislav Greško, ils ont été devancés par la Suède et la Turquie pour l’édition 2002. Le même scénario s’est reproduit pour l’UEFA EURO 2004, où les Slovaques ont fini troisièmes derrière l‘Angleterre et la Turquie. Le sélectionneur Dušan Galis a connu des jours meilleurs avant la Coupe du Monde 2006 en Allemagne puisque la Slovaquie terminait deuxième de son groupe derrière le Portugal avant de ne pas pouvoir passer l’obstacle de l’Espagne en barrages. Mais enfin, Weiss trouvait le bon filon après avoir remplacé Ján Kocian à la suite d’une tentative ratée de qualification à l’UEFA EURO 2008.

Au niveau des clubs, le ŠK Slovan Bratislava (champion de Slovaquie 2009), vainqueur de la Coupe de vainqueurs de coupe européenne en 1969 en battant 3-2 le FC Barcelona à Bâle, le FC Spartak Trnava, le MŠK Žilina et l’AŠK Inter Bratislava (club aujourd’hui disparu) connaissent bien les matches européens et ont hâte de décrocher de nouveau succès.

Sur la scène du club, les champions 2009 du Slovan Bratislava – qui a remporté la Coupe des vainqueurs de coupe européenne 1969 après avoir battu Barcelone 3-2 à Bâle – le FC Spartak Trnava, Žilina et maintenant le MŠK Inter Bratislava ont participé régulièrement en compétition européenne. L’objectif de ces club est d’atteindre de nouveaux sommets.

Le site officiel : www.futbalsfz.sk

Si vous souhaitez avoir des informations supplémentaires sur le championnat de Slovaquie (matchs, règlements, statistiques…), vous pouvez nous envoyer un message dans la page Contact ou sur Instagram.