⚽ PARIER SUR LES BUTEURS ⚽

Comment parier sur les buteurs ? Au travers cet article sur les buteurs, nous vous donnerons tout ce qui est en notre possession pour vous permettre de progresser dans le choix d’un pronostic buteur : les éléments importants à vérifier, les outils à disposition, les sites intéressant, les joueurs à privilégier… Bref, à la fin de cet article nous aurons fait le tour de la question ! Goaaaaaal !!

Zenit striker Artem Dzyuba (Betting on goalscorers))

Comment BIEN parier sur les buteurs ?

Les règles :

Le pari “Buteur” permet de miser sur un joueur qui devra marquer au moins un but lors des 90 minutes d’un match de football.

Si le concept semble assez simple, il faut cependant prendre en compte certaines spécificités présentes sur nos chers bookmakers :

  • Votre pari est remboursé si le joueur ne joue pas durant la rencontre.
  • Votre pari est perdant sur le joueur se blesse durant la rencontre.
  • Il n’est pas pris en compte si le joueur marque dans son propre but.
  • Votre pari est pris en compte même si le joueur ne dispute que les cinq dernières minutes de la partie.
  • Votre pari est perdant si le joueur marque en prolongations (valable sur 90 minutes uniquement)

Les types de pronostics "Buteur" :

L’offre de marché est de plus en plus étendue concernant ce type de pronostic “Buteur”.

Voici la liste de tous les pronostics disponible sur les bookmakers :

  • Buteur simple : le joueur marque au cours du match (hors prolongations)
  • Premier buteur (le joueur est le premier à marquer au cours du match)
  • Dernier buteur (le joueur est le dernier à marquer au cours du match)
  • Buteur marque et son équipe gagne
  • Buteur marque et son équipe fait match nul
  • Prochain buteur en live (le joueur est le prochain à marquer au cours du match)
  • Buteur marque et son équipe perd
  • Buteur marque un doublé / triplé
  • Pari premier buteur de l’équipe (le joueur est le premier à marquer au cours du match pour l’équipe)
  • Double chance buteur (un des deux joueurs marque au cours du match)
  • Pari triple chance buteur (un des trois joueurs marque au cours du match)

Les critères pour bien parier sur les buteurs

La forme du joueur :

La forme du buteur est bien évidemment un des points les plus importants à prendre en compte. Ça paraît logique, un joueur en méforme, qui ne marque plus, et qui est critiquée par son public, sera en difficulté sur le plan mental. Il faut donc à tout prix éviter de parier sur un buteur hors de forme ou en manque de confiance. Même si vous pensez qu’il peut se relancer… Attendez plutôt qu’il soit de retour à son meilleur niveau.

On pense aussi aux joueurs fraîchement débarqué dans un nouveau club. Rien ne vous garantit qu’il sera aussi régulier dans son nouveau club.

On pense notamment au cas de Samuel Eto’o, recruté par l’Anji Makhatchkala et qui brillait l’an passé à l’Inter Milan. Auteur de 13 buts toutes compétitions confondues, il est bien loin de son rendement habituel, dans un championnat moins disputé, pour le joueur le mieux payé du monde en 2011, avec un salaire avoisinant les 20M d’euros par an. Il est très loin de son niveau à l‘Inter Milan, où il avait inscrit 41 buts toutes compétitions confondues. Lorsqu’il a enchaîné 3 titularisations sans marquer le moindre but, nombreux doivent être les parieurs à l’avoir parié, pensant qu’il se relancerait.

 À l’inverse, un buteur qui enchaîne les bonnes performances qui se créer beaucoup d’occasions, sans forcément marquer, seront toujours intéressant à parier.

Si ce joueur marque souvent,  les côtes risquent d’être plus faibles, mais ce sera un joueur sur qui vous pourrez assurément compter matchs après-matchs. Parfois, vous pouvez penser que parier sur les buteurs en dessous d’une côte de 2.00 n’est pas intéressant… C’est une conception toute relative.

L'attaquant de l'Anzhi Samuel Eto'o

La forme de l'équipe :

Pour bien parier les buteurs, il y a également un point très important à prendre en compte. Quand une équipe n’est pas en forme ni en confiance et qu’elle enchaîne les résultats moyens, il y a moins de buts et les buteurs ont moins d’occasions pour s’illustrer devant les cages.

À l’inverse, si une équipe est dans une bonne dynamique, les attaquants auront tout le loisir de briller.

Prenons pour exemple Rauno Sappinen et ses 19 buts en 19 matchs en championnat cette saison avec Flora (Estonie). C’est l’exemple parfait d’une équipe qui tourne bien, et qui permet à son attaquant de marquer souvent.

En revanche, il nous arrive de voir des buteurs de qualité être totalement effacé par le malaise ambiant qui règne dans un clubParier sur les buteurs de cette équipe sera désastreuse pour votre bankroll.

Prenons l’exemple de Kaimar Saag, le buteur de Tulevik. Après deux saison à 10 buts et plus, l’attaquant estonien n’a marqué qu’une seule fois en 16 matchs cette saison, et se sent bien seul dans ce onze qui manque cruellement de fond de jeu…

C’est l’exemple type d’un garçon esseulé à cause d’une équipe en méforme, et sur lequel il faut éviter de parier, même si la tentation est forte vu ses statistiques des années précédentes.

La philosophie du coach :

Difficile de jouer un buteur dans une équipe résolument tournée vers la défensive. C’est le cas par exemple du Lokomotiv Moscou !

Comment faire confiance à des buteurs de cette équipe quand on connaît son style de jeu qui n’est pas du genre à gagner ses matchs 4-0. Cela diminue grandement vos chances de voir un attaquant marquer dans ce genre d’équipe. À éviter!

À l’inverse, un club comme le Shakhtar Donetsk est parfait pour parier sur des buteurs. On sait que c’est une équipe qui cherche toujours à marquer beaucoup de buts, c’est la philosophie de son technicien et de son immuable dispositif offensif ! L’ADN de ce club est un jeu de possession, très offensif à la recherche du déséquilibre, cela nous offre souvent des matchs riches en but ! Cela nous introduit naturellement au point suivant qui traite du dispositif tactique et de l’animation offensive.

La philosohpie du coach du Shakhtar est un indicateur pour bien parier sur les buteurs

Dispositif tactique et animation offensive :

Il faut dans la mesure du possible rechercher des équipes qui jouent avec un dispositif tactique à une pointe et de préférence avec un pivot.

Nous parlons notamment d’équipe comme le Zénith Saint-Petersbourg avec Artem Dzyuba ou encore d’une équipe comme le NK Maribor avec Luka Zahović (en photo ci-dessous).

Ce sont des joueurs inlassablement recherchés par leurs partenaires et qui trainent constamment dans la surface de réparation.

Évitez aussi des clubs qui jouent en 433 et où le danger peut venir de partout. C’est toujours un peu casse gueule…Dans ce cas-là, optez plutôt pour une stratégie 2 sur 3 sur des matchs avec un bon match up.

C’est le cas de clubs comme CFR Cluj avec leur trio offensif Costache – Rondon – Deac qui peuvent être joués dans cette optique. Ils ont l’avantage de pouvoir marquer chacun dans un même match vu le rendement offensif de leur club qui domine leur championnat.

Il n’est pas rare de voir 2 des 3 buteurs du trident offensif marquer. Pour cela, nous vous conseillons à chaque fois de jouer au minimum 2 buteurs. Type Rondon/ Deac ou Costache/Deac, l’un couvre l’autre et vous aurez un bénéfice si les 2 buteurs marquent. Histoire de sécuriser votre pronostic buteur.

Là aussi, il faudra évidemment faire attention aux cotes. Elles doivent rester « Value », difficile de jouer un buteur avec une cote de 1.40

Luka Zahović (Betting on goalscorers)

Les bêtes noires :

Parfois, les joueurs ont une fâcheuse tendance à s’illustrer contre certains adversaires

Par exemple, les joueurs qui rencontrent leur ancien club ! C’est toujours un élément à prendre en compte car historiquement les buteurs qui retrouvent leurs anciennes équipes ont toujours envie de faire regretter leur départ du club… Ou de signifier aux dirigeants en place qu’ils se sont trompé en les transférant… Une façon de régler des comptes sur le terrain.

Les joueurs du Dynamo Brest ont d’ailleurs gouté à cela en lorsque l’ex-meilleur buteur de Brest, Pavel Nekhajchik a donné la victoire au BATE Borisov.

Il y a aussi ces buteurs qui aiment frapper fort contre des équipes spécifiques, ces «bêtes noires», qui sont aussi de super spot !

Dernièrement, on pourrait prendre le cas de Ivan Trickovski, joueur de l’AEK Larnaca qui a toujours été un poison lorsqu’il joue contre Anorthosis. Il a inscrit 10 buts en 11 matchs contre ce club chypriote, impressionnant !

Ce sont des données essentielles pour bien parier sur les buteurs.

Les particularités du joueur :

Une des choses à prendre en compte est le tireur de penalty dans une équipe. C’est essentiel pour parier sur les buteurs.

Dans le meilleur des mondes, le buteur que vous choisirez tirera les penaltys. C’est une occasion franche de but qui vous permettra de cumuler les chances de le voir marquer.

Il arrive souvent que des milieux ou même des défenseurs tirent des penaltys, et ce sont souvent de belles cotes à prendre. Il n’est pas aisé de détecter si le match verra un penalty sifflé, en revanche nous vous conseillons de vous faire une short liste de tireurs de penalty et de bien surveiller qui arbitre le match.

Connaissez-vous tous les tireurs de penaltys de chaque équipe des championnats d’Europe de l’Est ?

Cela est aussi vrai pour les bons tireurs de coup franc… Cela offre évidemment plus de chances de voir votre buteur se mettre en évidence.

L’avantage domicile / extérieur :

Il y a aussi une particularité à prendre en compte, c’est la faculté des joueurs à marquer à l’extérieur ou à domicile. Cela fait parfois toute la différence.

En effet, il y a des joueurs qui excellent à domicile mais qui rencontrent beaucoup plus de difficultés à marquer hors de leur base.

 Il y a des joueurs plus à l’aise à la maison qu’à l’extérieur. Et vice-versa. Vérifiez-cela.

C’est pareil concernant les buteurs en 1ère ou en 2ème mi-temps… Un joueur comme Vágner Love (FK Kaïrat Almaty) est bien plus prolifique en 1ère période.

L’ambiance chaude des stades joue aussi un rôle crucial, notamment pour des joueurs plus fragiles mentalement.

Ultra Croatie

Conditions météo et état du terrain :

Inutile de vous préciser qu’un match qui se joue sous la neige, dans le froid, aura moins de chances de voir beaucoup de buts. Parier sur les buteurs dans cette situation relève de la folie. À l’inverse, un match qui se joue sous un ciel ensoleillé avec une température idéale aura plus de chances de voir du beau jeu et des buts.

Aussi, l’état du terrain est primordial si l’on veut voir un beau match de football. Cela est criant dans les coupes nationales par exemple…

Beaucoup de parieurs s’attendent à une pluie de but quand un club professionnel affronte un club amateur ou semi-professionnel… Mais il faut réussir dans ces cas-là de se mettre à la place des joueurs. Ils ne prendront aucun risque de blessure sur ce genre de pelouse. Une fois qu’ils auront pris l’avantage, ils joueront généralement un football de possession en privant l’adversaire du ballon plutôt que d’essayer d’empiler les buts.

Snowy match (Betting on goalscorers)

L’équipe adverse :

Bien évidemment, le dernier point important à prendre en compte est l’adversaire ! Est-ce une équipe qui encaisse beaucoup de buts ?

Parier sur un buteur qui joue contre une des meilleures défenses du championnat n’est jamais une bonne idée…

C’est une évidence pour beaucoup d’entre vous mais parfois on ne fait pas attention à cela. Combien de parieurs se sont cassés les dents sur une équipe russe en phase de poules de Ligue des Champions ? Des équipes solides et qui encaissent très peu de buts. Et pourtant, on se dit “C’est juste le Lokomotiv Moscou… Ils vont se faire rouler dessus”… Grossière erreur.

Il faut également jeter un coup d’oeil à la composition d’équipe car elle en dit longue ! On va pouvoir observer rapidement s’il y a des absents, et notamment dans le secteur défensif.

Il faut savoir que le secteur défensif est le secteur le plus difficile à moduler pour l’entraîneur. L’absence d’un défenseur central peut affecter considérablement les automatismes de la ligne défensive mais aussi le gardien de but.

Une absence en défense peut donc remettre en cause l’assise défensive d’un adversaire et peut devenir une cible de choix pour parier sur les buteurs !

La composition d’équipe en dit également longue sur la stratégie du coach. Une équipe avec 3 défenseurs jouera plus offensive mais sera sujette aux contres attaques.

À l’inverse, une équipe qui met 5 défenseurs derrière jouera fermé et on sait qu’elle va passer 90 minutes à défendre. À éviter…

Si vous souhaitez avoir des informations supplémentaires sur les paris sportifs, vous pouvez nous envoyer un message dans la page Contact ou sur Instagram.